Protection transnationale

Protection transnationale

La fin de la guerre froide et son danger latent d’une apocalypse atomique a, de l’avis général, laissé le monde dans un état bien plus sûr, où chacun peut “manger en paix”. Pour un développement solidaire et durable de l’humanité, la prospérité de l’économie mondiale, la préservation d’une biosphère vraiment valable, la sécurité, la stabilité, ainsi qu’une politique et des conditions économiques équitables, sont fondamentales.

Dans la majorité des cas, les femmes et les enfants souffrent davantage que les hommes des conditions ressemblant à une guerre civile dans les états fragiles ou en faillite (failed states). Ils sont pratiquement à la merci des armées rivales. “La protection” se rapporte à une aide active afin d’épargner aux civils les violences infligées par les parties opposées, les gangs criminels ou les membres dominants à l’intérieur de leur propre groupe (ingroup). L’action mondiale d’organisations et institutions nationales et supranationales, avec des tâches de protection légitimées, ont évidemment pu sauver des vies innombrables, mais ont aussi échoué dans certains cas: Rwanda, Bosnie – ou ne se sont simplement pas engagés dans d’autres: Sud Soudan, Congo, Ouganda, (terreur de l’Armée de résistance du Seigneur).

Les états qui ont des capacités de protection extraterritoriales fixent des priorités et prennent en considération les contraintes financières ou militaires, l’opinion publique et les barrières politiques – surtout si les intérêts particuliers indirects et immédiats (raison d’état) sont affectés. Certes, des organisations internationales comme le CICR et des ONGs comme Médecins sans Frontières, Amnesty International et beaucoup d’autres ainsi que l’ONU avec l’UNCHR, l’UNICEF, ou l’IOM (Organisation internationale pour les migrations) accomplissent un “travail de protection” sans armes très important.

Sur la table à dessin

  • La piraterie dans l’Océan indien près des côtes de Somalie pose un problème majeur à la navigation internationale. Bien que des navires de guerre convoient les navires de commerce, plusieurs douzaines de bateaux et des centaines de membres d’équipage sont pris en otages par les pirates. La Somalie a échoué en tant qu’état, et personne n’ose prédire comment la situation évoluera. De plus, il est impossible de savoir combien de temps encore les unités de marine internationales seront disponibles pour les convois. EAGLE RAYS est une étude juridique concernant un système qui cherche à laisser les escortes de sécurité transnationales armées à bord des paquebots de cargaison et des navires de passagers voyageant dans les eaux des pirates. Ce personnel de sécurité embarquerait, désembarquerait et réembarquerait à des points stratégiques, depuis les bateaux-mère stationnés, les plateformes ou les ports. Alors que les bénéfices économiques et politiques de telles opérations sont évidents, la justification éthique n’est pas moins importante, depuis que les femmes et les enfants de Somalie souffrent des querelles chroniques et de la fragmentation politique dans la région – nourris de manière significative par le commerce de la piraterie. Download EAGLE RAYS
  • Un nouveau concept de Transnational Humanitarian Protection (THP) – protection humanitaire internationale – incluant un cadre institutionnel correspondant est prévu. Un THP doit respecter un code éthique (avec la protection des victimes comme principe cardinal). Ses corps opérationnels doivent pouvoir agir indépendamment, mais en se basant sur le droit international (mais pas nécessairement sur les résolutions internationales) et sur les règles d’engagement à l’intérieur des structures non-gouvernementales. Les opérations THP pourraient être financées (en avance) par des sources officielles ouvertes ou cachées, par des privés ou en accord avec les représentants légitimes du groupe à protéger. La confiance, la discipline et le pragmatisme, alliés à la volonté de contribuer à la désescalade d’une part, et d’autre part de préparer le terrain pour des négociations dans lesquelles la dignité des victimes est respectée, stimuleraient la reconnaissance des unités THP par la communauté internationale. Les unités THP procéderaient de façon fondamentalement différente des entreprises de sécurité privées, qui recherchent le profit, des entreprises militaires privées (PCM) et des mercenaires.
  • Essai: Le rapport coût/bénéfice des avions de combat dans la défense de l’espace aérien suisse et dans le soutien des troupes au sol à l’ère des guerres asymétriques.
Print Friendly, PDF & Email

Post a comment